18. Rythmes et découpages

Les rythmes binaires (vous êtes actuellement sur cette unité)

Les rythmes ternaires

Les découpages exceptionnels

Premium - Quizz & Exercices

II. Les rythmes ternaires

Vous êtes sur mobile ? Pensez à pivoter l'écran !

Version écrite

Dans l’unité précédente nous avons vu les principaux rythmes binaires. Il nous faut maintenant voir la même chose pour les rythmes ternaires. Ces rythmes fonctionnent de la même manière que le binaire à la différence qu’un temps va correspondre cette fois à une figure de note pointée et non plus une figure de note simple.

Important :

Il est courant en ternaire de compter (on dit aussi « battre la mesure ») à la croche plutôt qu’à la noire pointée, c’est-à-dire en comptant les subdivisions en trois parties de chaque temps.

C’est pourquoi en ternaire on peut avoir un métronome qui marque les temps (par exemple 4 noires pointées) ou les subdivisions (donc 3 croches par temps). Souvent quand le métronome compte les subdivisions en croches la 1ère de chaque temps sera un peu plus forte que les autres pour mieux se repérer.

Voici un exemple de métronome ternaire marquant les subdivisions des temps :

On peut donc compter pour chaque temps « UN deux trois » !

Maintenant que cela est dit nous allons voir les principaux rythmes ternaires. Pour tous les exemples qui vont suivre on va partir du principe qu’on est en 12/8 (donc 4 noires pointées par mesure).

En ternaire 12/8 la ronde pointée vaut 4 temps (équivalent à 4 noires pointées), elle dure donc toute la mesure.

Si on compte en temps elle dure 4 temps complets, si on compte les subdivisions elle dure 4 fois 3 subdivisions !

La blanche pointée vaut 2 temps en 12/8, on peut donc en jouer deux par mesure.

Une blanche pointée dure donc 2 temps ou 2 fois une subdivision ("UN deux trois Un deux trois").

La noire pointée est souvent la figure valant 1 temps en ternaire, elle dure donc 1 seul battement ou 3 subdivisions.

Ici on compte donc 1 temps ou alors une seule subdivision du temps ("UN deux trois").

La croche est la figure qu'on utilise pour compter les subdivisions et vaut donc 1/3 de temps. Si on est face à un ensemble de croches il faut donc en jouer une par subdivision.

Si on compte en subdivisions du temps on peut donc jouer des croches sur chacune d'entre elles.

En ternaire 6 doubles-croches forment un temps. Le plus simple pour bien les jouer est alors de compter les subdivisions en croches (1-2-3) et de rajouter des "et" entre chaque.

Pour bien placer les notes on comptera donc "Un et Deux et Trois et" en jouant sur chaque chiffre et sur chaque "et" !

Le rythme "noire croche" est très commun en ternaire. Ces deux notes forment 1 temps en 12/8.

Pour jouer ce rythme on va compter en croches (1-2-3) : la noire dure le temps du "1-2) et la croche est jouée sur le "3" (donc UN DEUX trois UN DEUX trois, etc).

Un groupe "croche deux doubles-croches croche" forme 1 temps en ternaire. Pour compter le plus simple est de découper les temps en doubles-croches en rajoutant des "et" (on comptera donc 1 et 2 et 3 et 4 et).

La 1ère croche dure donc le temps de compter "1 et", les deux doubles-croches sont jouées sur "2 et" et enfin la dernière croche est jouée sur "3 et".

La Sicilienne est un rythme très classique en ternaire mais pas évident à jouer à cause de la croche pointée. Pour cela on va compter 1 2 et 3" en jouant la croche pointée sur "1 2", la double-croche sur le "et" et la dernière croche sur le "3".

Le plus dur ici est donc de bien penser au fait que la 2ème note ne tombe pas sur un chiffre mais sur un "et" !

Clique sur chaque onglet pour découvrir un rythme !

Nous avons maintenant fait le tour des principaux rythmes binaires et ternaires ! Bien évidemment il en existe d’autres mais tout lister ici serait impossible. Maintenant il nous reste à voir un dernier point dans la dernière unité : les découpages execeptionnels des temps.

Mots importants

Cadence particulière qu’on peut frapper. Le rythme est indépendant des hauteurs.

Un temps est dit binaire lorsqu’il peut être divisé en deux parties égales, c’est-à-dire lorsqu’il correspond à une figure de note simple.

Un temps est dit ternaire lorsqu’il peut être divisé en trois parties égales, c’est-à-dire lorsqu’il correspond à une figure de note pointée.

Symbole placé après la clé et les altérations à l’armure indiquant le nombre de temps par mesure et la figure de note valant 1 temps.

Unité de mesure des durées en musique.

Découpe régulière de la partition en plusieurs parties contenant sauf indication contraire le même nombre de temps.